L’architecture émotionnelle est un genre en soi, selon Marc Crunelle, Bruxelles

L’architecture émotionnelle est un genre en soi

Ce texte tente de montrer au travers d’exemples tels que les thermes, saunas, architecture des villes d’eau, le Cours le Reine, les pavillons de thé japonais, etc… que l’architecture émotionnelle est un genre en soi et qu’elle n’est en rien inférieure à l’architecture fonctionnelle. C’est simplement une autre catégorique, ayant sa propre logique et ses règles de composition propres.

Le texte, à lire ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s