Louvre-Lens, mardi dernier, sur l’habitat social

Conférence Louvre-Lens Habitat Social 11 juin 2013

Habitat social : peut mieux faire
Paul Ardenne

Mon intervention ne sera pas celle d’un spécialiste mais celle, plutôt, d’un observateur averti – dans ce cas, de l’architecture et de l’urbanisme contemporains, et notoirement quand cette architecture, quand cet urbanisme s’appliquent à l’habitat dit « social ».

La première donnée que j’aimerais souligner, ce sont, pour la période récente, les progrès réalisés en matière d’habitat social. D’abord, l’avis des habitants, dans le cadre d’enquêtes menées en amont ou sur site, est de plus en plus fréquemment pris en compte, et nul ne se plaindra de cette pulsion démocratique. La prise en compte de ces desiderata permet en effet une appropriation plus rapide du lieu où vivre par quelqu’un qui n’en est pas en principe le propriétaire, et qui ne peut donc aménager ce lieu à sa guise. De même, un grand nombre d’expertises de haute volée sur le logement social ont permis de clarifier les attentes des « usagers », l’« usager » étant devenu en peu d’années l’interlocuteur privilégié (au moins dans l’intention) des concepteurs. Ceci, en notant bien que les besoins de cet usager, comme nous l’enseignent des études sur le logement social faites entre 1970 et 2000, sont relativement invariantes. Ce qui est souhaité avec constance, c’est surtout la qualité de fabrication, la disponibilité d’aires privées (terrasses, caves, jardinets), la sécurisation, étant entendu que l’aspect esthétique demeure second en termes de préoccupations de l’usager, par rapport aux aspects pratiques.
D’autre part, et dans le même esprit, pour avoir travaillé assez souvent avec des architectes, je peux dire que nombre de ceux-ci, s’ils en ont l’occasion, s’attellent avec énergie, inventivité et souci du bien-être à promouvoir un logement social de qualité. Le logement social n’est pas, n’est plus méprisé comme il a pu l’être, il offre au contraire aux architectes et aux architectes-urbanistes une réelle opportunité de travailler bien avec peu de moyens, ce qui est de nature à susciter l’innovation. Pour certains architectes, comme le montre un concours européen tel qu’Europan, le logement social est même un lieu d’expériences privilégiées, un véritable laboratoire de l’architecture du futur.

(…)

suite du texte en pdf , ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s